RÉSIDENCE JOAQUIM JORDÀ – 2022-2023

FID à l’année
Notice: Undefined variable: prev_archive in /home/archives/public_html/wp-content/themes/fidmarseille/template-parts/section-titre.php on line 297

Le Museo Reina Sofía, Doclisboa et le FIDMarseille présentent un nouveau programme de résidence destiné aux cinéastes et aux artistes dans le domaine du cinéma de non-fiction. Unique parmi les résidences de cinéma, ce programme réunit un musée et deux festivals de cinéma internationaux, avec pour ambition de soutenir toutes les étapes de la création d’une œuvre audiovisuelle, de sa conception à sa matérialisation. L’objectif du programme est d’encourager le développement de projets de films dans le domaine de la non-fiction, en facilitant l’accès au financement pour leur réalisation et la constitution de réseaux internationaux. La recherche et le développement du projet ont lieu lors de la résidence à Madrid, les rencontres avec les producteurs, les financeurs et les distributeurs pendant le FID à Marseille, la mise en réseau avec des cinéastes, des artistes et des programmateurs à Lisbonne, à l’occasion de Doclisboa. L’objectif de la résidence est de concevoir et de produire de nouvelles œuvres cinématographiques.

Le programme est nommé en l’honneur de Joaquim Jordà (1935-2006), auteur d’une œuvre originale et emblématique du cinéma de non-fiction, dont la trajectoire personnelle a traversé les trois pays et les trois institutions qui se sont associées pour établir ce programme. Cinéaste espagnol récompensé par le Prix national de la cinématographie (2006), son œuvre fait partie de la collection du Museo Reina Sofia. La dernière rétrospective de son vivant a eu lieu au FIDMarseille en 2006, tandis que ses premières œuvres traitent de la résistance à la dictature au Portugal (Portogallo, paese tranquilo 1969). Jordà a suivi dans le domaine du documentaire un chemin de non-conformité et d’engagement politique, caractérisé par l’utilisation de stratégies théâtrales profondément expérimentales et la mise en scène de récits. Cet appel à candidatures entend honorer et faire fructifier son héritage, mais aussi affirmer sa place dans la généalogie du film de non-fiction contemporain.

La Résidence Joaquim Jordà fait partie d’un vaste programme de soutien à différents praticiens culturels et artistiques (artistes, cinéastes, dramaturges, théoriciens, chercheurs et activistes) : six appels annuels au total. Ces appels visent à redéfinir le rôle des institutions artistiques, en les orientant vers une mission d’accompagnement des processus de création. La fonction du musée subit aujourd’hui une transformation majeure, accélérée par les inégalités nées de la pandémie et par l’entrée dans une nouvelle ère géopolitique dans laquelle les secteurs vulnérables, dont la communauté créatrice, sont de plus en plus précarisés. Le musée du XXe siècle – machine à produire de grandes expositions internationales – n’est plus viable dans la société fragmentée et blessée du XXIe siècle. L’institution muséale doit évoluer vers une organisation plus perméable, qui prend en charge les artistes et les chercheurs de manière transversale, transdisciplinaire et dans différentes phases du travail créateur. Cette nouvelle institution doit aussi être en dialogue avec d’autres organisations et espaces culturels, d’échelles et de géographies diverses, qu’il s’agisse de musées, de festivals ou d’organisations autonomes, opérant à l’échelle régionale, nationale ou internationale. Parce qu’il crée des liens et un sentiment de parenté, un tel dialogue permet de développer voisinages et correspondances au sein d’un nouveau circuit et, ainsi, de soutenir la recherche et la création artistiques en permettant son développement.
Les bourses Joaquim Jordà procèdent de ces idées et de ces objectifs. Il s’agit d’un programme de résidence au Museo Reina Sofía, complété par deux séjours dans deux des plus prestigieux festivals internationaux de cinéma : FIDMarseille et Doclisboa. Après une période de présence spécifique à Madrid, les boursiers – deux par an – seront également invités à participer au FIDLAB et à Doclisboa.

Plateforme de corpoduction internationale, le FIDLAB est un espace de présentation de projets aux financeurs, producteurs et distributeurs qui se tient chaque année début juillet pendant le FIDMarseille. Les deux projets primés seront automatiquement examinés par le jury du FIDLAB. S’ils ne font pas partie des projets sélectionnés, les boursiers bénéficieront de toutes les opportunités professionnelles offertes par la plateforme.
Doclisboa, qui a lieu dans la seconde moitié d’octobre à Lisbonne, composera une sélection spéciale parmi les projets invités au festival, permettant ainsi aux boursiers de construire des réseaux internationaux.

La valeur totale de chacune des deux bourses est de 14 000 euros (quatorze mille euros), qui seront versés en une seule fois aux deux bénéficiaires à la fin du processus de sélection. Cette somme comprend les frais de voyage et d’hébergement à Madrid. Les frais de voyage et de logement à Lisbonne et à Marseille seront pris en charge par les institutions organisatrices.

INFORMATIONS GÉNÉRALES ET CONDITIONS

Ce programme s’adresse aux artistes et cinéastes internationaux à mi-carrière.

Conditions d’éligibilité

– Il n’y a pas de limite d’âge pour candidater.
– Les candidat·e·s doivent avoir produit un minimum de deux longs ou moyens métrages de non-fiction ou un minimum de quatre films de toute longueur, avec une distribution dans des festivals et/ou des musées et centres d’art internationaux.
– Les candidat·e·s doivent être disponibles pour résider physiquement à Madrid pendant une période comprise entre trois mois (minimum) et dix mois (maximum). Les frais de voyage et de séjour à Madrid sont pris en charge par la bourse elle-même.
– Les candidats doivent être disponibles pour se rendre à Marseille en juillet et à Lisbonne en octobre. Les institutions organisatrices de ces villes prendront en charge les frais de voyage (depuis l’Europe) et les frais de subsistance pendant le séjour du boursier.

Dossier de candidature

Tous les documents de candidature doivent être envoyés dans un seul courriel à jorda_grants@fidmarseille.org. Ce courrier doit être envoyé directement par la·le candidat·e, avec pour objet « Residencia Joaquim Jordà 2022-2023« .

– Passeport ou carte d’identité en cours de validité.
– Informations sur le compte bancaire, avec un certificat attestant que le compte bancaire indiqué appartient au demandeur.
– Déclaration fiscale la plus récente du pays de résidence du demandeur. Si ces documents sont fournis, la subvention sera versée dans son intégralité, sans déduction fiscale. Si ces documents ne sont pas fournis, le pourcentage imposé par les accords internationaux sera déduit de la subvention. Les candidats peuvent masquer ou supprimer les informations fiscales qu’ils considèrent comme privées.
– Un curriculum vitae professionnel de 1500 mots maximum, organisé en sections telles que « Formation et expérience », « Projections et expositions » (au cours des cinq dernières années, classées par date et lieu) et « Autres activités » (y compris ateliers, enseignement et autres activités similaires).
– Un document PDF de 5000 mots maximum, décrivant le projet de film qui sera réalisé pendant la résidence. Ce document peut inclure des images, des liens vers des vidéos ou tout autre élément multimédia. Il ne doit pas dépasser 10 pages.
– Des liens vers un maximum de trois œuvres audiovisuelles réalisées au cours des trois dernières années. Il peut s’agir de longs ou de courts métrages. Avec un synopsis, les crédits et une description des lieux de diffusion de chacune de ces œuvres (1500 mots maximum) dans un fichier PDF.
– La candidature peut se faire en français, portugais, anglais et espagnol. N’importe laquelle de ces langues est acceptée

Dates et délais pour la première édition

– L’appel sera annoncé au niveau international le 12 octobre pendant le festival Doclisboa.
– Les candidatures seront acceptées entre le 12 octobre et le 12 novembre ; toute la documentation doit être envoyée à jorda_grants@fidmarseille.org, comme indiqué ci-dessus.
– Les candidats disposeront d’un délai de 5 jours pour corriger les erreurs ou soumettre des documents supplémentaires.
– La décision sera prise par un jury composé de membres de Doclisboa, FIDMarseille et Museo Reina Sofía et d’un expert indépendant. Elle sera publiée sur les sites web et les réseaux sociaux de ces trois institutions le mercredi 30 novembre. Il sera également annoncé dans des publications internationales dans le domaine du cinéma indépendant contemporain.
– Le montant de la subvention sera transféré au bénéficiaire en un seul versement au cours du mois de décembre, l’année même de la publication de l’appel.

Résultats

– A la fin de la période de subvention, le bénéficiaire doit présenter un dossier final comprenant l’évolution et le planning du film, d’un maximum de 5000 mots ou 20 pages.
– Les cinéastes et les artistes qui reçoivent la bourse de résidence Joaquim Jordà s’engagent à montrer le résultat final de leur travail au Museo Reina Sofía, à Doclisboa ou au FIDMarseille sans payer de frais de projection supplémentaires.
– Une version finale du film sera envoyée au Museo Reina Sofía, qui pourra montrer le film dans le cadre des programmes du musée et le conserver comme partie d’une archive historique des travaux produits par le programme de résidence Joaquim Jordà.


Notice: Undefined index: before in /home/archives/public_html/wp-content/themes/fidmarseille/footer.php on line 105

Notice: Undefined index: title in /home/archives/public_html/wp-content/themes/fidmarseille/footer.php on line 108